Miscellanées

Courage managérial
05/01/2019
Articles and Books in English
06/01/2019
M iscellanées est le nom donné à une composition de textes divers, de fragments « mélangés » sans souci systématique d'unité. Nous rassemblons, dans ce qui suit, nos coups de coeur, nos textes ou entretiens rares, nos convictions...

Bonne navigation !
 

Ce que la crise du Covid 19 nous dit de l'évolution du travail, de nos modèles managériaux et de nos pratiques d'animation d'équipes

Réflexions / 29 mars 2020 / Philippe Pierre
 


C'est la toute première fois de l'histoire de notre espèce que toute l'Humanité affronte ensemble une même menace en un même temps. 

La crise sanitaire que nous traversons est d'abord une occasion de remercier le dévouement des personnels soignants et de tous ceux qui consacrent leur vie à la protection des autres. Ces personnes qui ont mal aux autres, comme le disait Jacques Brel. 

Dans ce court article, nous centrerons notre attention sur la situation d'un dirigeant d'une petite entreprise ou d'une association. Des personnes aux prises avec nombre de difficultés quand les lendemains sont inconnus et que la volonté est forte de préserver les emplois sans toujours le pouvoir. Pour ce dirigeant, pour elle ou pour lui, la crise du Covid 19 consacre d’abord, selon moi, un double défi :

- Un défi personnel qui touche à notre condition humaine.

La crise, et ses conséquences, le confinement, les effets inconnus du déconfinement, l’anxiété, le soutien à nos proches… s’imposent au plus profond de l’intimité de celles et de ceux qui vivent cette « guerre contre le virus » en bousculant nos repères temporels et spatiaux. La sidération fait progressivement place à l'envie aussi de se recentrer sur ce qui est essentiel pour chacune et chacun.

- Un défi managérial.

La crise nous met face au désordre permanent et à la pression sans repères fixes. Attends toi à l'inattendu... rappelle Edgar Morin. Si les dirigeants connaissent en majorité cet état, il n’en est pas de même de leurs équipes fidèles, le plus souvent choisies sur leur aptitude à piloter des organisations stabilisées qui réfutent la surprise, l’ambigu ou l’inconnu menaçant.

Plus il y a de pression, et la crise actuelle en génère beaucoup, plus il faut gagner du temps. Une bonne gestion du temps devient alors l’élément clé de bascule vers la défaite ou la victoire pour son entreprise.

La crise accroit un sentiment d’urgence. Un sentiment très marqué que notre futur dépend de ce que l’on fait dès aujourd’hui, heure par heure, et comment l’on s’y prépare. L’incertitude est notre lot. La solidarité aussi.

 
 
Face au risque de « chaos », le dirigeant et ses équipes ont à faire face à de nouveaux paradigmes :